bijou


bijou

bijou [ biʒu ] n. m.
• 1460; bret. bizou « anneau », de biz « doigt »
1Petit objet ouvragé, précieux par la matière ou par le travail et servant à la parure. joyau. Commerce, fabrication des bijoux. bijouterie, joaillerie, orfèvrerie. Bijou en or. Bijou fantaisie. Faux bijou. 2. toc, pacotille. Principaux bijoux : bague, boucle d'oreille, bracelet, breloque, broche, chaîne, clip, collier, couronne, croix, diadème, épingle, gourmette, médaillon, parure, pendant, pendeloque, pendentif. Coffret, boîte à bijoux. baguier, écrin. Une femme couverte de bijoux. Offrir un bijou. Mettre, porter des bijoux. Bijoux de famille, qui se transmettent d'une génération à l'autre; (loc. fam.) le pénis et les testicules.
2 Fig. Objet, ouvrage (d'une relative petitesse) où se révèle de l'art, de l'habileté. chef-d'œuvre, merveille . Un bijou d'architecture, de mécanique. « Cirey est charmant, c'est un bijou » (Voltaire).

bijou, bijoux nom masculin (breton bizou, anneau, de biz, doigt) Objet de parure précieux par la matière ou par le travail. Objet, monument remarquable par la délicatesse de sa réalisation : Cette chapelle est un bijou de l'art gothique. Familier. Terme d'affection. ● bijou, bijoux (citations) nom masculin (breton bizou, anneau, de biz, doigt) Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 Le charme inattendu d'un bijou rose et noir. Les Fleurs du Mal, Lola de Valence Jean Follain Canisy, Manche, 1903-Paris 1971 Les armes sont les bijoux des hommes. Appareil de la terre Gallimardbijou, bijoux (difficultés) nom masculin (breton bizou, anneau, de biz, doigt) Orthographe Plur. : des bijoux (avec un x), comme des cailloux, des choux, des genoux, des hiboux, des joujoux, des poux. ● bijou, bijoux (synonymes) nom masculin (breton bizou, anneau, de biz, doigt) Objet de parure précieux par la matière ou par le...
Synonymes :
Objet, monument remarquable par la délicatesse de sa réalisation
Synonymes :

bijou, oux
n. m.
d1./d Petit objet de parure, façonné généralement en métal noble, et associant souvent des pierres précieuses ou semi-précieuses brutes ou travaillées. Un bijou en argent, en or, en strass. Offrir des bijoux à une femme.
d2./d Fig. Chose très jolie, fabriquée avec grand soin. Cette voiture de sport, c'est un vrai bijou!

⇒BIJOU, subst. masc.
A.— Petit objet servant à la parure, précieux par sa matière (or, argent, ivoire, etc.), la façon dont il est travaillé ou simplement son originalité. Beau bijou, bijou précieux :
1. Si le nouveau-né devait vraiment porter les signes visibles des désirs de sa mère, n'en doutez pas, on verrait plus d'une fois apparaître sur son corps d'autres images que ces innocentes fraises et ces gouttes de café dont s'amuse la niaiserie des matrones. — Je vous comprends, dit M. De Terremondre : les femmes aimant les bijoux, beaucoup d'enfants naîtraient avec des saphirs, des rubis, des émeraudes aux doigts et des bracelets d'or aux poignets; des colliers de perles, des rivières de diamants leur couvriraient le cou et la poitrine.
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 137.
2. J'aime beaucoup ce petit bracelet... cette mince chaîne à votre cou... ces gentils petits bijoux de rien... C'est un éléphant qui pend à votre bracelet... oui... un éléphant, une clochette, un sabot...
CHARDONNE, L'Épithalame, 1921, p. 68.
3. Il avait envie d'aller jusqu'au coffre, d'en faire jouer la mécanique et de contempler les bijoux, les colliers, les anneaux, les perles, les pendeloques, les bracelets, les boucles, les joyaux et les barres de métal rare, les pierres nues dans de petits sachets.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 73.
SYNT. Bijou ancien, faux, fourré; bijou de famille, de fantaisie, en toc; porter des bijoux; mettre ses bijoux en gage.
Vx. Se dit des petites curiosités qui servent à orner une chambre ou un cabinet. Il a un cabinet tout plein de bijoux (Ac. 1835).
B.— P. métaph. ou au fig.
1. [En parlant d'un obj.] Objet comparable à un bijou pour son élégance, un travail délicat, sa valeur.
a) [En parlant d'un obj. élégant et ouvragé, d'un logement petit et joliment orné] Cette montre est un vrai bijou.
[En constr. de qualificatif antéposé] Un bijou de + subst. Un bijou de calèche, de voiture; un bijou d'appartement (BALZAC, Le Père Goriot, 1835, p. 195).
b) [En parlant d'un monument] Une façade travaillée en bijou; le sanctuaire... bijou taillé, surtaillé, sculpté (DU CAMP, Le Nil, 1854, p. 230) :
4. — Non, elle [l'église de Balbec] n'est pas mal, mais enfin elle ne peut soutenir la comparaison avec ces véritables bijoux ciselés que sont les cathédrales de Reims, de Chartres et, à mon goût, la perle de toutes, la Sainte-Chapelle de Paris.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 464.
c) [En parlant des œuvres de l'esprit, des qualités] Le poème en prose est un bijou (JACOB, Le Cornet à dés, 1923, p. 17) :
5. ... il met une sorte de coquetterie à cacher ses connaissances. C'est ce qu'il appelle ses bijoux secrets. Il dit qu'il n'y a que les rastas qui se plaisent à étaler aux yeux de tous leur parure, et surtout quand celle-ci est en toc.
GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1105.
2. [En parlant d'une pers.]
a) Terme d'affection.
[En parlant d'une femme, d'un enfant] Personne gracieuse et charmante. Notre petit bijou (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1846, p. 490) :
6. Les indifférents ne comprendront pas qu'on ait été si prolixe, ou plutôt minutieux. Mais il faut songer qu'ici c'est une femme aimée, très pure et très vierge, mon bijou et mon enfant.
MICHELET, Journal, 1857, p. 355.
[En constr. d'apostrophe] Mon bijou :
7. Elle l'appelait : « Ma petite fleur, mon chérubin, mon ange adoré, mon divin bijou. »
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, L'Orphelin, 1883, p. 838.
b) Péj., vx. Bijou de la foire Saint-Ovide. Homme de rien. Bijou du parvis. Individu condamné à une peine infamante (LITTRÉ).
C.— Sens spéc.
FRANC-MAÇONN. Ornement ou décoration qui est le signe d'une fonction et que les francs-maçons portent dans leurs cérémonies. Bijoux mobiles (équerre, niveau, perpendiculaire); bijoux immobiles (pierre, planche à tracer).
Bijou de loge. ,,Celui qui se porte au côté gauche`` (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, 1867, p. 41).
Bijou de l'ordre (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, 1867, p. 41):
8. Écoute, petit, écoute... Vois combien ma vieillesse t'implore. Immole ta jeune impatience des jeux au désir de réaliser le plus beau vœu d'un triste moribond... Et je te laisserai, par héritage, ma truelle, mon marteau, tous mes bijoux de maçon... si tu veux apprendre sagement ce que j'enseigne...
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 110.
Arg. et pop.
1. À Paris, desserte des plats constituant un bénéfice pour les plongeurs. Synon. arlequins. Transformer les bijoux en arlequins pour les rendre appétissants (HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l'on vole, 1887, p. 62) :
9. Les voleurs de bijoux opérant chez les restaurateurs leurs patrons ... les bijoux qu'ils dérobent sont seulement les restes de la cuisine... bijoux (tel est le nom donné à ces détritus).
HOGIER-GRISON, Les Hommes de proie, Le Monde où l'on vole, 1887 p. 61.
2. Sexe de la femme. Spéc. Bijou de famille (LECLAIR, Les Méditations d'un hussard, 1809, p. 16).
Rem. On nomme bijou la résine qui découle du pin sans incision. Synon. périnet vierge.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Au plur. des bijoux. Fait partie des 7 mots qui prennent x au plur. au lieu de s : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou et pou.
ÉTYMOL. ET HIST. — [XIVe s. d'apr. la chronol. de son dér. bijouterie]; 1460 « petit objet ouvragé, précieux, servant de parure » (Cpte de la Noe, Lobineau, Hist. de Bret., t. 2, col. 1259 dans GAY).
Empr. au bret. bizou « anneau pour le doigt », dér. de biz « doigt » (cf. le cornique bisou, le cymrique byson, moyen bret. besou dans V. HENRY, Lex. étymol. du bret. mod., Rennes, 1900).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 350. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 544, b) 2 325; XXe s. : a) 2 502, b) 1 671.
DÉR. 1. Bijoutaille, subst. fém., néol. d'aut., péj. Collection de bijoux. Bijoux de famille (GIONO, Manosque des plateaux, 1930, p. 110). 1re attest. 1930 id.; dér. de bijou, suff. -aille avec addition de -t- analogique des mots en -out- pour éviter l'hiatus. 2. Bijouter, verbe trans. Voler adroitement des bijoux à quelqu'un (cf. BRUANT 1901, FRANCE 1907). Il faut que tu les bijoutes (L. PAILLET, Voleurs et Volés, 1855, p. 75). 1re attest. 1847 (Dict. d'arg. anonyme, de format « nain » dans ESN.); dér. de bijou, dés. er. 3. Bijouté, ée, adj. arg. Couvert de bijoux [Servigny] était ... brodé, passementé, bijouté, rasé au velours (G. D'ESPARBÈS, La Guerre en dentelles, 1896, p. 230); dér. de bijou, suff. pour le -t-, v. bijoutaille.
BBG. — DARM. 1877, p. 73. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 246-250. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 167. — THURNEYSEN 1884, p. 91.

bijou [biʒu] n. m.
ÉTYM. 1460; breton bizou « anneau pour le doigt », de biz « doigt ». — REM. Bijou doit être antérieur à cette attestation puisque le dérivé bijouterie apparaît au XIVe s.; Guiraud conteste cette origine et propose un dér. de biseler (var. : bisoler), de biseau.
1 Petit objet ouvragé, précieux par la matière ou par le travail et servant à la parure. Joyau. || Commerce, fabrication des bijoux. Bijouterie, bijoutier, joaillerie, joaillier, lapidaire, orfèvre, orfèvrerie. || Travail des bijoux ( Brunir, ciseler, cliver, dessertir, enchatonner, monter, nieller, sertir, tailler, etc.). || Bijou en matière précieuse. Brillant, camée, diamant, émail, perle, pierre (précieuse). || Bijou en métal, en argent, en or, en platine, en alliage, en métal fin; bijou demi-fin. || Bijou de fantaisie ( Doublé, plaqué). || Bijou en toc. || Bijou en acier, en cuivre, en verre, en strass. || Bijou en simili-or. Tombac. || Bijou en corail, en jais, en nacre. || Bijou contrôlé ( Alliage, poinçon, titre). || Sortes de bijoux. Agrafe, aigrette, alliance, anneau, bague, bandeau, boucle d'oreille, bracelet, bracelet-montre, breloque, broche, camée, chaîne, châtelaine, clip, cœur, coulant, crachat (fam.), couronne, croix, diadème, dormeuse, épingle, esclavage, ferronnière, fronteau, gourmette, jambelet, jeannette, médaillon, parure, pendant, pendeloque, pendentif, plaque, rang (de perles), rivière, sautoir. || Boîte à bijoux. Baguier, cassette, coffret, écrin. || Des bijoux voyants, somptueux, scintillants; discrets. || Bijoux anciens. || Des bijoux de famille. || Offrir un bijou. || Une femme couverte, parée de bijoux. || Mettre, porter des bijoux. || Vendre ses bijoux. || Mettre des bijoux en gage.
1 Des bijoux posés sur la toilette, bracelets, colliers, pendants d'oreilles, lançaient de folles bluettes et de brusques scintillements d'or.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, t. I, VIII.
2 Ses mains pleines de bijoux, ressemblaient à des écrins.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 43.
3 La très-chère était nue, et, connaissant mon cœur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores (…)
Baudelaire, les Épaves, « Les bijoux » (→ Attirail, cit. 7).
4 Ma chère, quand on n'a pas le moyen de se payer des bijoux véritables, on ne se montre parée que de sa beauté et de sa grâce, voilà encore les plus rares joyaux.
Maupassant, Clair de lune, « Les bijoux », p. 175.
4.1 Cette femme était jeune, blanche comme une Européenne. Sa tête, son cou, ses épaules, ses oreilles, ses bras, ses mains, ses orteils étaient surchargés de bijoux, colliers, bracelets, boucles et bagues.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 90.
4.2 La mère Méhudin, selon les commérages du quartier, devait avoir fait une grosse fortune. Il n'y paraissait guère qu'aux bijoux d'or massif dont elle se chargeait le cou, les bras et la taille, dans les grands jours.
Zola, le Ventre de Paris, p. 175 (1875).
5 (…) auprès des femmes qu'il enrichissait gracieusement de ses conseils ou de ses prophéties en les dépouillant de leurs bijoux et de leur argent.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 204.
6 Il continuait à la couvrir de bijoux, demeurait fier de sa beauté (…)
A. Maurois, Terre promise, XXX, p. 206.
7 Les mots riches de couleur et de sonorité sont aussi difficiles d'emploi que les bijoux voyants et les teintes vives dans la toilette. Jamais une élégante ne s'en affluble.
Cocteau, la Difficulté d'être, XXV.
Spécialt. Décoration maçonnique, signe d'une fonction, que les francs-maçons portent lors de leurs cérémonies. || Bijoux mobiles (l'équerre, le niveau, la perpendiculaire), bijoux immobiles (la pierre, la planche à tracer).
Par métaphore. Chose, être admirable par sa beauté.
8 Sous ces végétations, se dérobaient et se montraient en même temps les plus rares bijoux de l'écrin de l'Océan (…)
Hugo, les Travailleurs de la mer, II, I, 13.
9 Il (Mariolle) l'aperçut exquise d'élégance et de beauté, bijou de chair humaine, coquette et parée pour des regards d'hommes (…)
Maupassant, Notre cœur, III, I, p. 254.
2 Fig. Chose, construction, ouvrage (d'une relative petitesse) où se révèle de l'art, de l'habileté. Chef-d'œuvre. || Un bijou d'architecture. || Ce moteur est un bijou de mécanique.Un bijou de… (suivi d'un nom désignant une catégorie de choses). || C'est un bijou d'appartement, de voiture.
10 Le financier La Cour avait fait un bijou d'un vilain lieu et d'une méchante maison que Chamillart lui avait donnée (…)
Saint-Simon, Mémoires 222, 253, in Littré.
11 Cirey est charmant, c'est un bijou (…)
Voltaire, Lettres en vers, 80, in Littré.
Le château de Cirey fut habité par Voltaire de 1733 à 1740.
(Abstrait). || Cette œuvre est un bijou.
3 Personne aimable, gracieuse.Spécialt. Enfant agréable, gentil, mignon. || Ce petit est un bijou.En appellatif. || Mon bijou, mon petit bijou.
4 Fam. a Sexe (de la femme).
12 Toutes les femmes sur lesquelles vous tournerez le chaton (de l'anneau magique) raconteront leur intrigue (…) par la partie la plus franche qui soit en elles (…) par leurs bijoux.
Diderot, les Bijoux indiscrets, IV.
REM. L'accumulation des métaphores, « anneau » (cf. l'étymologie du mot), « chaton », n'est probablement pas involontaire.
13 Mais on voit scintiller en Lola de Valence
Le charme inattendu d'un bijou rose et noir.
Baudelaire, les Épaves, XV, « Lola de Valence ».
b (1750). Pénis, sexe (de l'homme). — ☑ Loc. Les bijoux de famille : le pénis et les testicules. Syn. : service trois pièces.
5 (1887). Argot anc. Reste des plats d'un restaurant, constituant un bénéfice pour les plongeurs.
CONTR. (Du sens 2) Horreur (une).V. Laid, laideur.
DÉR. Bijouterie, bijoutier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bijou — bijou …   Dictionnaire des rimes

  • Bijou — (French for jewel ) may refer to;People * Bijou Phillips, American actress and model * Bijou (footballer) * A character in the Japanese anime Hamtaro ;Other * Bijou (film) , a 1972 gay pornographic film starring Casey Donovan * Bijou (cocktail),… …   Wikipedia

  • Bijou — (Сент Винсент,Италия) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: P.zza Cavalieri di Vittorio Veneto 3, 11027 …   Каталог отелей

  • Bijou — Saltar a navegación, búsqueda «Bijou» Canción de Queen Álbum Innuendo Publicación 1991 …   Wikipedia Español

  • Bijou — [biˈʒu] (Plural: Bijoux [biˈʒu]) ist eine französische Bezeichnung für ein Kleinod, eine Kostbarkeit, ein Juwel, ein Schmuckstück oder eine Besonderheit. In Bezug auf Menschen entspricht es dem Kosewort „Schatz“. Inhaltsverzeichnis 1 Freimaurerei …   Deutsch Wikipedia

  • bijou — BIJOU. s. m. Espece de petit meuble curieux ou precieux, servant aux ornements des personnes ou d un cabinet, d une chambre, &c. Cette femme a de beaux bijoux. il a un cabinet tout plein de bijoux. Bijou. Se dit aussi d une maison fort jolie. C… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bijou — BIJOU. s. m. Petit ouvrage de luxe précieux par le travail ou par la matière. Cette semme a de beaux bijoux. Il a un cabinet tout plein de bijoux. On dit d Une jolie maison, ou d un petit ouvrage achevé dans son genre et délicatement travaillé,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bijou — 1660s, from Fr. bijou, from Breton bizou (jeweled) ring, from bez finger (Cf. Cornish bisou finger ring, 13c.) …   Etymology dictionary

  • Bijou — Bi*jou , n.; pl. {Bijoux}. [F.; of uncertain origin.] A trinket; a jewel; a word applied to anything small and of elegant workmanship. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bijou — (franz., spr. schū), Juwel, Kleinod …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.